Maison Biscuit

Cette maison est réalisée dans une petite commune de la région lyonnaise sur un terrain très en pente ( 20 à 50 %) profitant d’une large vue panoramique. Réaliser un chantier dans ces conditions a été une épreuve très complexe.

Par ailleurs, nous tenions particulièrement à conserver la forme du terrain naturel existant. Le chantier n’en a été que plus complexe car les accès étant inexistants sur la partie basse, il a fallu négocier avec l’agriculteur local pour prolonger provisoirement une partie plate de sa parcelle attenante pour les commodités du chantier et donc passer par chez lui.
La maison de 23 m x 7 m est encastrée dans la pente. Ses 2 niveaux, de plain-pied, s’ouvrent largement sur la vue. La structure de la construction est mixte béton et acier. Tous les matériaux sont bruts, béton pour l’enveloppe, acier pour la structure et les châssis, et bois non traité pour le rideau.

Toutes les pièces sont éclairées par la lumière naturelle. Le plancher de l’étage est décalé de la façade de manière à laisser descendre la lumière le long du mur de soutènement du niveau bas.
Le rideau de bois est la particularité de la maison. Les pièces le composant ayant été nommées ironiquement « biscuits » par des voisins retissant à la construction, Pierre Minassian, l’architecte en a conservé le nom en souvenir. Le rideau à toutefois plusieurs fonctions.

Il participe à l’insertion de la maison dans le paysage dont les maisons locales sont construites en pierre beiges claires. Avec suffisamment de recul on constate que l’effet visuel à distance du rideau est similaire à l’aspect des autres maisons. Il rappelle l’architecture des maisons anciennes des monts d’Or de Saint-Cyr-au-Mont-d’Or, Saint-Didier-au-Mont-d’Or ou Limonest.
Il a également un rôle thermique puisqu’il réduit fortement les impacts solaires Est sur les chambres tout en conservant le champ de vision à travers les grands vitrages toute hauteur. Il est d’ailleurs installé sur rail, et il est possible de l’ouvrir en le rabattant latéralement.

Enfin il permet d’isoler visuellement les chambres depuis l’extérieur en créant un effet miroir sur la façade par second jour. Les pièces à vivre le la maison sont situées au niveau bas alors que les chambres sont à l’étage. De manière à exploiter la vue, le niveau bas est entièrement vitré. De larges baies coulissantes permettent d’ouvrir complètement le séjour de la maison sur le jardin. La sensation d’ouverture sur l’extérieur se traduit également par l’implantation d’éléments structurants comme la cheminée ou l’escalier qui sont suspendus de manière à laisser une continuité de plan entre intérieur et extérieur.

Cette maison a remporté le Grand Prix d’Architecture du CAUE du Rhône en 2010. Elle a été une des réalisations d’architecture contemporaine à Lyon remarquée et indiquée dans plusieurs guides d’architecture. Ce projet HQE (haute qualité environnementale) est respectueux de l’environnement et répond au label BBC.

Pierre Minassian Pierre Minassian Pierre Minassian Pierre Minassian aum minassian architectesPierre Minassian aum minassian architectesPierre Minassian aum minassian architectes