Logements collectifs Bon Pasteur

La construction de l’habitat est un double enjeu. A la fois pour la ville et le paysage bâti qui est donné à voir ; comme pour l’occupant et l’usage qu’elle lui offre. Ce double défi est encore plus fort quand le projet s’inscrit au cœur du quartier historique du 1er arrondissement de Lyon. Comment penser l’habitat de demain, avec les usages que l’on en a aujourd’hui, le tout s’inscrivant dans un contexte historique aussi fort que celui du Bon-Pasteur ? C’est fort de ces préoccupations que nous nous sommes lancés dans ce projet.

Avant toute chose il est important de bien comprendre l’identité et le contexte urbain dans lequel nous nous situons. En premier rappelons que le site est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, à la fois pour la qualité de ses constructions, son histoire, son tissu urbain et paysager. Soucieux de concilier mémoire et modernité, c’est sur ces bases que nous avons pensé notre projet.

L’architecture dominante du quartier est marquée par les immeubles industriels dit Canuts. Ces immeubles hauts et percés de nombreuses fenêtres, à l’architecture simple offrent de beaux volumes, des façades lisses et des toitures à pentes très visibles depuis le plateau. C’est dans le plus grand respect de cette morphologie et dans un souci d’intégration que nous avons décidé de proposer un bâtiment sobre, découpé en trois volumes verticaux qui suivent les pentes. Nous avons pris le parti de conserver la césure déjà présente sur le bâtiment qui nous fait face afin de renforcer les cônes de vues sur le paysage et la porosité visuelle sur le cœur d’îlot paysagé. Elle donne à voir un jardin et des espaces communs riches et fortement mis en valeur.

L’architecture proposée permet de développer des espaces “intermédiaires” participant à la qualité de vie des habitants au quotidien et valorisant leur habitat. Ces espaces sont caractérisés par le jardin, les loggias de la façade épaisse, ainsi que par la césure. Cette dernière se révèle être un lieu de passage et de rencontre en amont du jardin tout en étant en lien avec l’espace public.

Afin d’offrir un espace privatif extérieur aux futurs logements tout en développant des façades lisses respectueuses de la morphologie architecturale environnante, nous avons imaginé une façade épaisse jouissant de l’orientation sud. Dissimulée derrière une seconde peau minérale à claire-voie, à la manière d’un moucharabieh, cette façade abrite des loggias dans le prolongement des espaces de vie intérieurs. Dès lors, une forte relation intérieur / extérieur apparait, sublimée par des jeux de lumière créés par le moucharabieh. Ainsi depuis la rue, nous lisons une façade lisse en continuité avec le front bâti avoisinant. Néanmoins, selon les points de vue, cette façade tout en relief créé un certain dynamisme depuis l’espace public. Elle vient rythmer le linéaire bâti de la rue du Bon pasteur, tout en s’y intégrant. Au sein de cette façade épaisse, les habitants pourront profiter d’espaces extérieurs sous la lumière du Sud, filtrée par les lames en claire-voie. Ces dernières laisseront transparaître une vue unique sur le grand paysage tout en préservant une certaine intimité des habitants.

AUM Pierre Minassian architectes - Logements collectifs Bon Pasteur - Lyon, France Pierre Minassian AUM Pierre Minassian architectes - Logements collectifs Bon Pasteur - Lyon, FrancePierre Minassian AUM Pierre Minassian architectes - Logements collectifs Bon Pasteur - Lyon, FrancePierre Minassian AUM Pierre Minassian architectes - Logements collectifs Bon Pasteur - Lyon, FrancePierre Minassian AUM Pierre Minassian architectes - Logements collectifs Bon Pasteur - Lyon, France